TONUS VAGAL ET PERFORMANCE

 In Blog

Tout d’abord, qu’est-ce que le nerf vague ?

Le nerf vague est le nerf le plus long du corps ! Il prend ses racines dans notre cerveau, descend par le côté droit du cou, puis passe par les poumons, le cœur, autour du système digestif, le foie, la rate, le pancréas, jusqu’à nos organes génitaux. Il garde une relation particulière avec notre cœur et son rythme, et donne des informations instantanées à l’ensemble des organes qu’il connecte. Ce nerf est un acteur majeur du système nerveux autonome, qui a la fonction de maintenir l’équilibre du corps, de repos et de récupération (système parasympathique), ou de fuite et d’excitation (système sympathique).

Tonus vagal

Le tonus du nerf vague conditionne donc l’activation du système nerveux autonome sympathique ou parasympathique. Le tonus vagal est mesuré par le suivi de notre rythme cardiaque par rapport à notre rythme de respiration. Il faut comprendre que notre rythme cardiaque s’accélère un peu lorsque nous inspirons, et ralentit un peu lorsque nous expirons. Plus il y a de différence entre notre rythme cardiaque en inspirant et notre rythme cardiaque en expirant, plus notre tonus vagal est élevé. Et un tonus vagal élevé signifie que notre corps peut se détendre plus rapidement, récupérer plus vite, et ainsi maintenir une meilleure performance face à des objectifs ou des situations stressantes.

Mais quoi d’autre encore ?

Un tonus vagal élevé améliore la fonction de plusieurs systèmes corporels, entraînant une meilleure régulation de la glycémie, une diminution du risque d’accident vasculaire cérébral et de maladie cardiovasculaire, une diminution de la pression artérielle, une meilleure digestion grâce à une meilleure production par l’estomac d’enzymes de base et d’enzymes digestives et moins de migraines. Un tonus vagal élevé est également associé à une meilleure humeur, moins d’anxiété et plus de résistance au stress. L’un des rôles les plus intéressants du nerf vague, c’est qu’il décrypte le microbiote intestinal et envoie une réponse afin de moduler l’inflammation selon qu’il détecte des organismes pathogènes ou non. C’est ainsi que le microbiote intestinal peut avoir un effet sur votre humeur, vos niveaux de stress et l’inflammation en général.

Un tonus vagal trop faible est associé à des problèmes cardio-vasculaires, la dépression, le diabète, le syndrome de fatigue chronique, des troubles cognitifs et digestifs.

Alors comment augmenter le tonus vagal ?

Dans une certaine mesure, nous sommes tous génétiquement prédisposés à divers niveaux de tonus vagal, mais cela ne signifie pas que nous ne pouvons pas activer notre système parasympathique et augmenter notre tonus vagal. Voici les deux meilleures façons de tonifier le nerf vague, et ainsi retrouver un équilibre corporel et énergétique :

1 – Le massage :

Lorsque vous recevez un massage, des messages du “toucher” sont envoyés à votre cerveau.
Le toucher est perçu par le cerveau comme une expérience positive, et le système nerveux parasympathique est alors activé. Le corps retourne à son état de repos et de restauration. La respiration et la circulation ralentissent, offrant à votre rythme cardiaque la possibilité d’accroitre la différence de tonus vagal.

En plus des répercussions indirectes sur le système nerveux autonome et le système hormonal, le massage a aussi un effet direct sur les systèmes de l’organisme qui ont souffert du stress chronique. La circulation nerveuse est stimulée par le soin, pour améliorer le transport des nutriments et l’élimination des déchets, étirer les fibres musculaires pour les détendre et les soulager, et supprimer l’acide lactique pour laisser la place à l’oxygène et aux nutriments nécessaires aux muscles.
Ainsi des massages faits régulièrement peuvent aider à prévenir un état de stress chronique, maintiennent un équilibre à long terme.

https://fleursdesoin.com/les-massages/

2 – La cohérence cardiaque :

Voir article sur la cohérence cardiaque

Recent Posts

Leave a Comment

0

Start typing and press Enter to search