Quand la matière dévoile ses secrets !

L’être humain est influencé tout au long de sa vie, à considérer que le monde dans lequel il vit possède une réalité matérielle absolue, et qu’il ne peut en aucun cas avoir une influence sur celle-ci.

Il grandit donc sous une certaine forme de conditionnement, et construit toute sa vie sur cette vision réduite du monde dans lequel il évolue, en pensant parfois qu’il est victime de malchance, ou qu’il ne peut changer sa vie, car trop limité.

Les découvertes de la science modernes, en physique quantique ou en neurosciences, révèlent aujourd’hui une vérité significative totalement différente de ce que l’on peut supposer habituellement.

Plus la science avance, et plus elle nous ouvre à de nouvelles perceptions, nous ramenant encore plus à notre véritable potentiel intérieur oublié.

Comment voyons-nous ?

Tout d’abord, toutes les informations que nous possédons sur le monde extérieur nous sont apportées par nos cinq sens. Le monde que nous connaissons consiste en ce que nos yeux voient, ce que nos oreilles entendent, ce que notre nez sent, ce que notre langue goûte et ce que nos mains touchent.

Chaque femme et homme, depuis sa naissance, dépend uniquement de ses cinq sens. C’est pourquoi nous connaissons et appréhendons le monde extérieur uniquement tel qu’il nous est présenté par ceux-ci.

Cependant, la recherche neuroscientifique effectuée sur nos sens a révélé des informations très différentes et intéressantes, de ce qu’on appelle le monde extérieur, et a mis en évidence un fait très important concernant la matière.

Lorsque nous disons « nous voyons », ce que nous voyons n’est en réalité que les rayons atteignant nos yeux, transformés en signaux électriques par notre cerveau. Quand nous disons « nous voyons », nous observons, en réalité, des signaux électriques uniques et absolument immatériels.

La même situation s’applique aux autres sens : les sons, les touchers, les goûts et les odeurs sont tous perçus dans le cerveau, sous forme de signaux électriques.

Par conséquent, durant toute notre vie, notre cerveau n’est jamais confronté à l’original de la matière existante hors de nous, mais plutôt à une copie électrique de cette matière. C’est là que nous tombons dans l’erreur de croire que ces copies sont des éléments de la matière réelle existant hors de nous.

Pendant que vous regardez un film, ou observé le monde autour de vous, vous n’êtes pas vraiment à l’intérieur de la pièce dans laquelle vous croyez être : c’est la pièce qui est à l’intérieur de vous !

La seule réalité à notre portée est le monde de perceptions situé à l’intérieur de notre esprit. Nous croyons à l’existence des objets parce que nous les voyons et les touchons et qu’ils sont reflétés pour nous par nos perceptions, cependant, nos perceptions ne sont que des idées dans notre esprit.

Point de vue quantique !

Dans une direction similaire de recherche, la physique quantique à elle aussi permis de révéler une vérité bien différente de ce que nous pourrions avoir auparavant de notre monde.

La vieille école croyait et nous apprenait, qu’un atome se composait d’électrons tournant autour d’un noyau, comme les planètes tournent autour de notre soleil. La nouvelle école nous explique aujourd’hui que l’atome se compose de 99,99999% d’énergie vibrante, et de 0,00001% de matière. En termes de proportions, ce chiffre laisse plutôt perplexe quant à notre perception réelle de notre vie. En tout cas, pour ma part il à été le déclencheur d’une véritable volonté de recherche et d’épanouissement.

La physique quantique à découvert que la personne qui observe les particules infinitésimales de l’atome affecte le comportement de l’énergie et de la matière. Les expériences quantiques ont démontré que les électrons existent comme une infinité de possibilités ou de probabilités dans un champ invisible d’énergie, et lorsque l’observatrice ou l’observateur se fixe sur n’importe quelle localisation de la particule de possibilités, que l’électron apparaît. De plus, une particule ne peut pas se manifester dans la réalité, c’est-à-dire dans l’espace-temps tel que nous le connaissons, tant qu’elle n’est pas observée.

En d’autres termes plus simples, c’est vous, par votre capacité a observer et à choisir, par votre libre arbitre, qui créé votre monde ! Dans un espace commun de possibilités, appelé parfois « Matrice », chacun voit et crée le monde à sa manière, en fonction de ses propres croyances, et ce qu’il choisit d’observer le plus.

Nous sommes les créateurs de notre expérience !

Avec toutes ces découvertes, l’esprit et la matière ne peuvent dès lors plus être considérés de manières séparées, et sans interactions. Ils sont intrinsèquement liés, car vous l’aurez je l’espère compris, notre esprit subjectif exerce des changements perceptibles sur le monde physique objectif. Sachez que, au niveau subatomique, l’énergie répond à votre attention et se transforme en matière.

Comment votre vie changerait-elle alors si vous appreniez à diriger cet effet observateur / créateur, et à bloquer les infinies ondes de probabilités, sur la réalité que vous souhaitez ?

Seriez-vous une meilleure observatrice ou un meilleur observateur de la vie que vous désirez vivre ? Ou continueriez-vous à observer tout ce que vous trouvez affligeant et que vous n’aimez pas de vous et de votre environnement.

En répondant à cette question, nous devons prendre en compte le fait que la matière n’a pas une existence autonome mais est une perception de qui nous sommes.

Il y a une conscience qui fait des choix et qui est impliquée dans l’histoire créée par ses choix qu’elle appelle sa réalité.

La sagesse des atomes et de la vie ne s’ouvrira que si l’on sait faire taire sa pensée mécanique et automatique, pour écouter, dans le silence du chant des étoiles, le murmure permanent de cet immense champ électromagnétique vibrant d’énergie et d’informations en attente.

Principes de base !

Commençons par imaginer que le monde qui vous entoure est comme un miroir géant. Ce miroir ne fait que refléter votre manière de penser, de parler et d’agir. Tout ce que vous nourrissez en attention par de trop grandes préoccupations, ou par de trop d’importance sera alors enrichie dans le monde extérieur par vos énergies personnelles, et donc se verra plus fort chaque jour. Retenez que tout ce à quoi je résiste persiste, et que tout ce sur quoi je me centre, ce concentre !

Nous observons bien trop souvent les reflets qui nous dérangent, difficultés quelconques, souvent financières, relationnelles, sentimentales, et comme ces reflets ne nous conviennent pas comme tels, nous focalisons toutes notre attention sur le vide qu’ils génèrent en nous. Manque d’amour, d’argent, de reconnaissance. Et c’est alors le manque qui se reflète à nouveau de notre propre univers intérieur.

Maintenant vous l’avez également compris, nos pensées et sentiments ne sont pas des exceptions à la règle. Les pensées et les sentiments sont eux même des signaux électriques et magnétiques, qui envoient un signal électro-magnétique au champ quantique de possibilités. Ainsi, nos sentiments auraient le pouvoir « d’attirer magnétiquement » des situations dans la vie. En s’unissant, ce que nous pensons et ressentons produit un état de l’être qui génère une trace électromagnétique, qui à son tour influence chaque atome de notre monde. Ce fait nous amène à la question suivante : Que transmets-je (consciemment ou inconsciemment) dans la vie quotidienne ?

Toutes les expériences existent « en potentiel, » comme des ondes électromagnétiques en attente dans le champ quantique.

C’est seulement en changeant votre état d’être, que vous créerez alors un nouveau champ électromagnétique en vous, et autour de vous, qui coïncidera avec ce même potentiel dans le champ quantique de l’information.

Mais pour que cela arrive, il faut être consciente et conscient de toutes vos croyances, et surveiller vos pensées et sentiment quotidiennement. La croyance est le point de départ de la formule de création et de changement de votre vie.

Petit plus petit égal beaucoup !

Considérons d’abord que tout ce qui nous arrive aujourd’hui n’est que la conséquence de décisions et de choix passés, intentionnelles ou non. Devenir plus responsable et accepter chaque situation est une nécessité absolue. Aucune circonstance extérieure ne doit être la cause de votre malheur ou de votre mal-être. Car c’est le regard que nous portons sur notre environnement qui induit dans les champs invisibles de votre conscience, les informations que vous nourrissez, et donc que vous faites persister.

Comme le dit Don Juan à Carlos Castaneda dans Le Voyage à Ixtlan : “Tu t’es plaint durant toute ta vie parce que tu n’assumes pas la responsabilité de tes décisions. En ce qui me concerne, je n’ai aucun doute ni remords là-dessus. Tout ce que je fais est le fruit de ma décision et j’en assume la pleine responsabilité.”

Vous n’êtes plus alors un spectateur de ce qui vous arrive, vous êtes celui qui met en scène et projette le film que vous voulez voir dans votre réalité. Toute vos pensées, sentiments ou actions changent le film à chaque seconde.

Si l’on aborde la loi du Karma à partir d’un modèle non dualiste de l’unicité de tout, on comprendra alors que l’idée d’une action ou d’une pensée (qui sont la même “chose”) surgit dans une partie de ma conscience et qu’une certaine fréquence ou vibration y est associée. En accomplissant l’action, j’adhère à cette réalité, de sorte que je suis désormais relié à l’univers par cette fréquence ou cette vibration. Tout ce qui vibre à cette même fréquence dans l’univers y répondra et se reflétera ensuite dans ma réalité.

Peut-être que vous voulez de l’abondance dans votre vie, que vous avez pensé devenir riche, mais si vous vous sentez pauvre, selon les hypothèses exposées dans cet article, nous n’allez pas attirer l’argent dans votre vie. Vous pensez alors quelque chose comme une image de ce que vous aimeriez dans votre vie, et pourtant vous ressentez autre chose. La cohérence en vous n’existe pas, et le champ qui est le votre vibre donc de façon incohérente, attirant à vous les circonstances de cette incohérence intérieure. La richesse et l’abondance intérieur est l’étape principale.

Au départ, cela implique une surveillance accrue de nos pensées et de nos ressentis. Prenez le temps, sans juger, d’observer ce qui se passe en vous lorsque vous êtes confronté aux résultats que vous obtenez ou aux évènements que vous vivez. Faites-en sorte que petit à petit, vos pensées de réalisations deviennent récurrentes et fortes, en modifiant régulièrement vos propres sentiments, vers la confiance et la reconnaissance. Agissez de manière infime, mais quotidienne, a votre propre rythme. Centrez toute votre attention sur ce qui arrive vers vous et que vous avez choisi. Uniquement !!

En commençant bien sûr par croire ! Par croire en vous, et en votre pouvoir intérieur !

Et le miroir se teinte d’or !

En prenant conscience de notre pouvoir invisible, il devient important de nous situer différemment vis-à-vis des nouvelles informations qui arrivent à notre cerveau, ainsi que de celle que nous produisons chaque jour, par nos pensées, nos paroles, et nos actes ! La réalité extérieure s’inverse ainsi à notre avantage. Ne cherchons plus à modifier le monde extérieur pour combler notre environnement intérieur, mais plutôt soigner en priorité notre monde intérieur, pour voir se transformer notre environnement extérieur.

Ne cherchez pas à comprendre comment les choses vont se passer sinon vous pourriez être envahi de doutes sur la faisabilité de la réalité projetée. L’important, c’est d’œuvrer en direction de nos souhaits, et d’y penser de manière précise, sans impatience et avec confiance. En nous mettant en action, et en y pensant de manière détachée (sans y attacher trop d’importance) mais régulièrement, des moyens s’offrent à nous. Tous les problèmes se résolvent dans le mouvement, et l’attitude mentale positive. Quand il y a de l’énergie en mouvement, les moyens arrivent, quand il y a de l’énergie de désespoir, les moyens se cristallisent !

Quel que soit le poids de votre passé, votre situation ou les circonstances actuelles, rien n’est perdu !

Vous pouvez concevoir un avenir radieux si vous en prenez la décision. C’est une question de choix, et de conscience de qui vous êtes ! Se percevoir comme une victime sans pouvoir, est peut-être la pire forme de conditionnement.

Nous sommes les seuls à pouvoir changer la réalité dans laquelle nous vivons, en changeant le reflet de nos représentations mentales passées, par de nouvelles particules d’or à notre miroir intérieur.

Avec mes meilleures intentions et souhaits pour vos futures réalisations !!

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *